Suivez Krystal sur facebook

Derniers articles

Ce qu'aurait pu être l'affiche 2010 des Imaginales

En 2010, j'ai été chargée de faire l'affiche du festival des Imaginales. C'était la 9eme édition.

affiche imaginales 2010
Comme n'importe quelle commande d'édition, j'ai répondu à un certain nombre d'impératifs : le personnage principal devait être entourée d'animaux pouvant servir de mascottes, le château d'Epinal devait être présent dans l'image, ...



Pourtant, elle aurait pu être très différente. Voici quelques uns des croquis préliminaires que j'avais proposés à l'équipe :


Une ambiance exotique façon sud amériques :


aztèque


Ou une ambiance miniaturisée, où le château d'Epinal siège dans un hêtre tortillard avec une légion de gens qui le visitent pas plus gros que des fourmis...


château miniature


ou, peut-être ma préférée, celle d'une curieuse reine zébrée qui sèmerait le printemps sur sa route


ambiance 2 imaginales


Quoiqu'il en soit, c'est celle des loups et des coquelicots qui a été retenue, et est encore accrochée aujourd'hui sur le walk of fame d'Epinal : le pont sur la Moselle, exhibant les affiches de toutes les éditions passées.

Publié le 23/05/2018 dans Édition

Tags : études préliminaires

Partager cet article sur facebook

Portrait à l'orange

La plupart du temps, la photo me sert comme référence pour mes peintures. Il y a quelques années, je n'étais pas donc pas spécialement portée sur le fait de composer une photo pour elle même. Mais avec les années, j'ai commencé à prendre plaisir à l'exercice.


Portrait à l'orange


Ce portrait fait parti d'une série que j'ai développée en vue d'une peinture. Mais le résultat un peu antique auquel je suis parvenue ici m'a fait choisir de conserver l'image sous cette forme...
Pour l'aspect technique, j'ai utilisé pour ce cliché mon vieux canon 500D et bien sûr, les teintes ont été vieillies numériquement.

Publié le 19/05/2018 dans Photo

Partager cet article sur facebook

Crayons de couleurs : ce qu'il faut savoir...

crayons de couleur


Voici deux trois petites choses qu'il faut savoir, si vous souhaitez vous lancer dans les crayons de couleur :


Il existe tout d'abord deux grands familles de crayons : ceux qui sont sur base de cire, et ceux qui sont sur base d'huile. Le sentiment en les travaillant est assez différent.

Ensuite, autre grosse dichotonmie, la dureté de mine.
Les Prismacolors sont plutôt crémeux, mais s'usent vite, par voie de conséquence. Les Faber Castell sont plus durs et d'usent moins, mais s'écrasent moins aussi. Il est plus facile de couvrir une surface avec une mine plus grasse, mais un trait précis se tient mieux avec un crayon plus dur.
Les Verithin de Prismacolor sortent des standarts et sont revendiqués comme des crayons particulièrement durs. Il ne s'agit pas d'un défaut de la marque, mais d'une orientation de fabrication volontaire. En effet, un crayon de nature grasse ou crémeuse aura tendance à s'écraser quand on voudra donner du détail. Pour obtenir alors des traits fins et marqués, il faudra s'orienter vers des crayons durs. Ces crayons sont à prendre en complément de la gamme Prismacolor Premier et ne sont pas franchement à envisager comme une gamme autonome.


Dans tous les cas, dans les grandes marques du marché (Caran d'Ache, Derwent, Prismacolor, Faber Castell, ...), il n'y aura pas vraiment de différence de qualité. La différence est surtout affaire de goût par rapport à nos habitudes de travail et nos goûts d'artistes. Et comme la plupart du temps, les crayons sont proposés à l'unité pour le renouvellement des boîtes, il vaut mieux se faire une idée, avant d'acheter une boîte entière, en commandant un ou deux crayons de chaque sorte...


 

Publié le 13/05/2018 dans Matériel et organisation

Tags : Matériel et organisation

Partager cet article sur facebook

La maison du passé

Au hasard de mes sessions en plein air, j'ai fixé un jour en aquarelle cette maison tout droit sortie de mes souvenirs d'enfance, car c'est là qu'habitait ma grand-mère maternelle. La maison a été vendue après son décès, mais j'y reviens encore avec émotion.


moulotte


Depuis l'autre côté de la route, je me souviens quand j'étais encore une gamine encanaillée, et que je rehaussais mes pantalons au-dessus des genoux pour jouer dans les herbes hautes, quand ma mère lui rendait visite. Faire des croquis sur le motif est un exercice particulier car au contraire de la photo et de son caractère instantané, la chasse aux images se fait sur la durée. Ainsi, tout le temps du processus, la peinture se mêle à mille souvenirs, mille senteurs, mille émotions et tout cela se fixe comme par magie dans le dessin final.
Quand après coup, on ouvre ces carnets, il y a plus que la peinture : il y a là la quintessence des moments enfouis...

Publié le 06/05/2018 dans Carnets d'Art et peintures sur le motif

Tags : Aquarelle croquis sur le motif

Partager cet article sur facebook

On Fire

En pensant au feu, je me suis essayée à un petit délire en guise de daily sketch.



Ce qui m'intéressait d'étudier ici, n'était pas tant les flammes de la chevelure, mais l'impression d'un éclairage très chaud et presque irradiant du visage, comme lorsqu'on est assis auprès d'un feu, et par contrecoup les transitions froides...


 

Publié le 01/05/2018 dans Croquis imaginaire du jour

Tags : Comprendre la Lumière

Partager cet article sur facebook